La jam déménage

Comment tout a commencé

En automne 2011, des danseurs et des musiciens amateurs lancent l’initiative d’un bal/bœuf folk dans une salle montreuilloise, le Babillard. Ils s’y retrouvent pour y danser et jouer de façon informelle et conviviale. Le rassemblement devient vite très populaire. Il aura lieu un mercredi sur deux jusqu’en mars 2014. La salle est alors victime d’un incendie, ce qui met brutalement un terme au bal/bœuf folk. Mais l’envie de se retrouver est toujours présente.

La Péniche Demoiselle propose alors d’accueillir danseurs et musiciens. Très vite, les choses s’y organisent à l’initiative de Cyril (Folk Lab) qui fait appel à l’accordéoniste Tiennet Simonnin : les jam sessions s’y suivent à un rythme bimensuel, avec un groupe de musiciens et danseurs motivés. Des initiations danses sont proposées. La Jam session et bal folk gagne en notoriété. En septembre 2015, le rendez-vous devient hebdomadaire. La jam et l’équipe bénévole évoluent au fil du temps. Mais l’esprit d’ouverture et de transmission dans un cadre festif et convivial perdure.

Coup de roulis

A l’été 2017, l’équipe organisatrice de la jam session fait face à un nouveau revers : la mairie de Paris annonce brutalement qu’elle ne renouvelle pas l’emplacement de la Péniche Demoiselle et de deux autres lieux culturels (la péniche Cinéma et la péniche Anako). Ces trois lieux sont des acteurs culturels présents de longue date du quartier de la Villette. Face à cette décision choquante et injuste, notre équipe se joint à la campagne de mobilisation. Une pétition est relayée, des bals de soutien s’organisent. La presse est alertée sur le sujet.

L’espoir est là. Les craintes aussi. L’équipe craint de devoir trouver un nouveau lieu, et constate la difficulté de la tâche : les salles disponibles sont rares, celles qui le sont ont déjà des activités le mercredi soir. Très peu offrent le cadre logistique/administratif nécessaire, et les conditions demandées sont souvent prohibitives. Les recherches s’annoncent très difficiles.

Pour ceux qui l’ignorent, l’équipe de la jam session et bal folk n’est pas une association et ne dispose d’aucun budget. Il s’agit d’une poignée de bénévoles qui donnent chacun un peu de leur temps afin que le rendez-vous soit préservé, comme un espace de liberté pour musiciens et danseurs. Mais elle ne peut pas assumer seule les contraintes que nécessitent l’organisation d’un bal (location d’une salle, billetterie, assurance…). En décembre, un premier contact est pris avec le café associatif Dorothy comme piste possible si la péniche ne gardait pas son emplacement.

Début janvier 2018, les nouvelles ne sont pas bonnes. La Mairie de Paris rend son verdict : la péniche est congédiée sans ménagement. Elle a jusqu’à mars pour déménager, sans aucune autre proposition d’emplacement. L’annonce est faite le soir même par la responsable de la péniche Demoiselle.

Le déménagement

L’équipe n’a malheureusement pas d’autre choix que de rechercher rapidement une alternative pour assurer la continuité de la jam. Elle reprend contact avec le café-atelier Le Dorothy pour lui présenter le projet. Une jam session spéciale est organisée le 30 Janvier à titre d’essai. L’essai est concluant ; le lieu est prêt à accueillir l’évènement régulièrement.

À cet instant, la péniche est toujours arrimée et toujours en lutte. Des soirées folks y sont organisées, ainsi que des concerts. Elle continue son combat juridique et nous espérons vivement qu’elle trouvera une solution satisfaisante. Nous vous demandons de continuer à la soutenir, en signant si vous ne l’avez pas fait la pétition dédiée, et en allant à ses évènements.

Poursuivre sur la péniche au gré des suites juridiques mettrait en péril notre obligation envers vous d’assurer la pérennité du rendez-vous. C’est pourquoi notre équipe assurera sa dernière jam sur la péniche le 21 février 2018. Nous vous y attendons nombreux. Ça sera l’occasion de remercier Saafa, Eva et toute l’équipe de la péniche pour ces 4 années passées ensemble.

Les jam sessions, avec l’équipe et les jam leaders que vous connaissez, se poursuivront donc de manière hebdomadaire le mercredi à partir du 28 Février au café-atelier Le Dorothy
85 bis rue de Ménilmontant, 75020

Nous espérons que vous apprécierez le caractère convivial de ce nouveau lieu autant que nous. Il dispose d’une belle salle de danse carrée de 100 m² offrant une belle acoustique.

L’entrée sera de 6 euros : initiation+ jam/bal, une boisson offerte
Adhésion annuelle au Dorothy obligatoire à prix libre (à partir de 10 centimes)

Nous vous y attendons nombreux et vous demandons de nous aider à informer la communauté. Nous communiquerons bien vite sur nos prochains évènements par nos canaux habituels.

Notre groupe facebook
Notre page facebook

L’équipe de la jam session/bal folk